Comment peindre un plafond sans trace ? (Comme un PRO)

On ne pense pas toujours à peindre un plafond, et pourtant… Si ce sont les fenêtres qui font pénétrer la lumière dans une pièce, c’est bien le plafond qui en définit la luminosité. A première vue, peindre un plafond semble une opération compliquée, mais avec les bonnes astuces, il est possible d’y arriver, sans faire appel à un professionnel. Voici des conseils pour peindre un plafond dans les règles de l’art, et sans aucune trace visible.

Peindre un plafond sans trace : comment procéder ?

Avant toute chose, lorsqu’il est prévu de peindre le plafond sur un chantier, il est impératif de commencer par là, avant de continuer sur les murs et autres parties des pièces. Cela évite un double travail. En effet, si les murs étaient déjà peints, il faudrait recommencer, car il y aurait des traces dessus. Une fois qu’on est d’accord, le travail peut commencer.

reussir peindre plafond sans trace

Il faut préparer minutieusement le terrain

Quand on peint un plafond, il est inévitable que des gouttes de peinture tombent. Alors il faut vider le local de tout ce qu’il contient comme meuble et qui peut être déplacé. Tout ce qui ne pourra pas être déplacé devra être recouvert d’une bâche de protection adéquate. Il faudra aussi une bâche de protection pour le sol. Pour que la surface du plafond peinte se sèche de manière homogène, il faudra la protéger des courants d’air. De même, le local devra être à une bonne température, donc entre 18° et 21°.

S’occuper de la surface à peindre

Pour un rendu final sans trace, le plafond lui-même devra être sans défaut, propre et bien sec. Alors il est important de veiller à ce qu’il n’y ait pas de fissures qui viendraient laisser de traces après l’étape de la peinture. Il en est de même pour les défauts sur le matériau. Pour effacer tout cela, il faut se munir d’un papier de verre et poncer légèrement la surface. Ensuite, on étale un enduit de rebouchage ou si c’est nécessaire, un mastic acrylique.

Lorsque les défauts du plafond ont disparu, il faut délimiter les endroits à peindre. A cet effet, avec de l’adhésif de masquage, on marque les angles sur les murs. De cette manière, les gouttes ne laisseront pas de traces sur les murs. Pour que le rendu soit parfait, il vaut mieux carrément enlever les luminaires, les tringles et les stores des fenêtres. Attention, concernant les luminaires, on éteint d’abord l’alimentation électrique par mesure de sécurité.

comment peindre plafond sans trace

On commence par les angles et les bords

Dans la quête d’avoir un plafond joliment peint et sans trace, il faut se servir d’un mélangeur pour bien fluidifier la peinture. Ainsi, il n’y aura pas après de grumeaux. Le liquide sera ensuite renversé dans un bac doté d’une grille à essorer, et l’opération peut commencer. C’est par les angles et les bords que l’opération débute de façon très minutieuse. Il faut utiliser une brosse à rechampir qui permettra de peindre le plafond sur environ 5 à 10 cm. Il faudra veiller à longer l’adhésif de masquage installé au préalable. Cela permettra de délimiter l’endroit à peindre, pour que le reste du travail soit plus simple.

Un rouleau de petite taille est à privilégier afin de maximiser les chances d’obtenir une finition parfaite. La peinture sera alors bien étalée, et les traces de la brosse disparaîtront. Notons que des poils mal accrochés sur les rouleaux ou la brosse à rechampir peuvent laisser des traces. Il faut les enlever et pour cela, une chute d’adhésif peut fonctionner.

La première couche de rouleau

En général, un escabeau est utilisé pour peindre le plafond où les endroits en hauteur. Toutefois, une perche aussi peut faire l’affaire. Une fois équipé, il faut passer la première couche de peinture au rouleau. Pour cela, il faut charger l’outil en peinture puis l’essorer sur la grille. Il faut peindre la surface zone par zone de façon perpendiculaire, tout en suivant le sens d’entrée de la lumière. Attention à ne pas écraser le rouleau dans la manœuvre. Ensuite, le rouleau doit être passé perpendiculairement, de manière à ce que toute la zone soit bien recouverte de peinture.

Par la suite, il faut aller vers la zone contiguë avec le rouleau, tout en passant par-dessus la zone précédente. Ainsi, on ne verra pas de trace de reprise. Une fois que c’est terminé, il faut vite enlever l’adhésif de masquage qui a servi de délimitation pour la première couche de peinture. Cela évite les risques de craquellement de revêtement. Surtout, il faut éviter qu’une zone sèche trop avant de passer à la suivante.

La finition

Les temps de séchage peuvent ne pas être les mêmes selon les fabricants. Une vérification devra donc être faite au préalable. Pour faciliter le séchage, le local devra être grandement aéré. Pour que la 1ère couche soit bien sèche, un temps d’attente de 12 heures sera nécessaire. On remet de l’adhésif de masquage, et on refait une 2e couche de peinture, en procédant exactement de la même façon.

Une fois l’opération terminée entièrement, le plafond sera bien peint, et sans aucune trace… bon boulot !

Lea
Diplômée d'un master d'architecture et de l'amélioration de l'habitat, j'accompagne les services d'aménagement urbain pour imaginer l'habitat du futur et réduire les consommations énergétiques.

Articles Similaires

Comment régler un sèche serviette électrique ? (Pour Bien en Profiter)

Avoir une serviette sèche et une bonne température du corps après...

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez Aussi...

Dessiner un Plan de Maison Soi-Même : La Meilleure Technique

Un plan de maison sert de guide pour construire...

Economiser l’énergie dans votre maison à l’automne : Comment faire

Les économies d'énergie à l'automne peuvent vous permettre de...

Comment purger un radiateur en fonte ? (Pas à Pas FACILE)

Purger un radiateur, c’est une chose normale. En effet,...

Restons en contact !

Suivez-nous sur Pinterest