Comment Faire un Toit en Paillote ? Etape par Etape

Autrefois considéré comme un signe de pauvreté, il révèle aujourd’hui le style, le goût et la fortune du propriétaire de maison. Largement adopté en Amérique et en Europe, le toit de paille est en effet un revêtement d’une grande originalité. Et si vous vous en êtes épris, voici comment faire un toit en paillote ?

Quelles sont les démarches administratives nécessaires à la construction d’un toit en paille ?

Selon la législation, aucune construction immobilière ou aucun aménagement ne peut démarrer sans une autorisation administrative au préalable. Pour monter un toit en paille, vous devez tout d’abord vous rapprocher de l’administration et prendre une autorisation.

Une déclaration de travaux est aussi requise. Vous devez aussi tenir compte du PLU (Plan Local d’Urbanisme) de votre commune.

comment faire toit paillote

Quelles techniques pour monter un toit en paille ?

Le montage d’un toit en paille suit différents paramètres.

Le faîtage de la toiture

La toiture est constituée de deux pentes. Ces dernières se rejoignent sur la partie la plus haute de la toiture. C’est à cet endroit que se trouve le faîtage.

Celui-ci représente une zone d’une grande sensibilité en ce qui concerne l’étanchéité. Cela est dû à la présence des ouvertures et des noues. C’est pour cette raison que sa mise en place doit se réaliser avec rigueur.

À cet effet, la paille du faîtage se recouvre de bandes façonnées, de feutre bitumé ou de feuille de plomb. Une combinaison de produits vient ensuite recouvrir cette base.

La composition de ce mélange dépend essentiellement de la période où la toiture est réalisée. Elle dépend aussi de la région où se trouve le bâtiment à recouvrir.

En général, le faîtage se réalise avec de la terre cuite, du mortier ou des matières végétales. Le faîtage végétal se compose de roseaux et de terre.

Celui en terre cuite comprend quant à lui des tuileaux et de la terre. Rappelons que si une cheminée doit passer dans la toiture, la paille doit être tenue à une distance minimale de 16 cm du feu.

guide comment faire toit paillote

La pente de toit idéale

L’inclinaison d’un toit en paille ne doit jamais se trouver en dessous de 30 degrés. Le meilleur angle va de 40 à 45 degrés. Notez que plus la pente est grande, plus rapidement le toit évacue les eaux pluvieuses.

Il faut dire que la pente impacte directement la durabilité du poids. Une mauvaise évacuation des eaux de pluie peut en effet abîmer la paille.

Précisons que mis à part l’inclinaison, d’autres mesures s’avèrent importantes dans le montage d’un toit en paillote. Il s’agit entre autres de la longueur de la pente du toit. Elle dépasse obligatoirement 250 cm.

L’épaisseur de la paille à poser va de 30 à 40 cm. Sur le bord inférieur du toit (égout), la paille doit être épaisse d’au moins 27 cm. Au niveau du faîtage, un minimum de 23 cm d’épaisseur est requis.

Pose de la paille

Pour monter le toit en paille, il existe différentes techniques. Quelle que soit la méthode employée, la paille se pose du bas vers le haut, c’est-à-dire de l’égout au faîtage.

La tige de paille quant à elle est positionnée en gardant son pied vers le bas. La zone de la panicule va donc vers le haut. Précisons que la paille ne se pose qu’après l’installation de la base du toit.

Il s’agit en fait de la pose des liteaux sur la charpente. Trois techniques de pose de chaume ont principalement cours en France.

La pose à la barre

Encore appelée pose horizontale, elle est la plus usitée. Poser le toit en paille avec ce procédé revient à la maintenir en position avec des barres métalliques. Il faut ensuite la fixer à la charpente.

La pose verticale ou pose à la javelle

Ici, il s’agit de poser des lignes de chaume. Chacune doit disposer d’une largeur de 45 à 60 cm. La pose des lignes commence de la droite. Il faut par la suite remonter de l’égout au faîtage. Des piquets d’arrêt maintiennent chaque travée jusqu’à la pose de la rangée suivante.

La pose camarguaise

Cette méthode donne au toit un aspect en escalier. Pour monter un toit en paille avec ce procédé, il faut disposer les bottes en petits lots de 10 cm. Ces petites séparations sont désignées comme étant des manons.

Ces derniers se posent à la barre. Ils restent attachés et serrés l’un à l’autre. Sur la première ligne de chaque rangée horizontale, il faut prévoir une distanciation de 15 à 20 cm entre les manons. Sur le reste des lignes, l’écart à observer est de 35 cm.

Les tiges de la paille se serrent à l’aide de fil d’acier galvanisé. Il faut prévoir un fil disposant d’une épaisseur de 5 mm minimum. À défaut de fil d’acier, vous pouvez utiliser du fil de cuivre avec une épaisseur de 10 mm.

Pour une belle finition, il est recommandé de réaliser un alignement des bottes. Utiliser un taille-haie ou un fauchet pour le faire.

Lea
Diplômée d'un master d'architecture et de l'amélioration de l'habitat, j'accompagne les services d'aménagement urbain pour imaginer l'habitat du futur et réduire les consommations énergétiques.

Articles Similaires

Comment régler un sèche serviette électrique ? (Pour Bien en Profiter)

Avoir une serviette sèche et une bonne température du corps après...

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez Aussi...

Dessiner un Plan de Maison Soi-Même : La Meilleure Technique

Un plan de maison sert de guide pour construire...

Comment Réduire L’Humidité Dans La Maison

Oui, une humidité élevée réduit votre efficacité énergétique. Elle...

Bois d’Arnette, Quels sont ses Bienfaits et Comment l’Utiliser ?

Encore appelée bois de reinette, le bois d’arnette a...

Restons en contact !

Suivez-nous sur Pinterest