Comment Peindre un Plafond : 3 Astuces de PRO

Repeindre son plafond est nécessaire pour supprimer les traces dues à l’usure et redonner un coup de neuf à cette pièce de la maison. Loin d’être aussi facile, cette tâche demande une bonne attention et la connaissance de certaines notions de base.

En cas de rénovation ou après un dégât des eaux, il est toujours utile de rafraichir la couleur du plafond. Lorsque ce dernier est impeccable, la pièce bénéficie d’une belle luminosité.

Avant de commencer, il est important de bien préparer le plafond. La clé de succès d’un plafond sans traces, c’est une préparation qui ne laisse rien à la légère.

Les préalables à la peinture du plafond

Un plafond sale ou non préparé ne pourra pas accueillir une nouvelle peinture. Il a, préalablement à la mise en peinture, besoin d’être lessivé avec un dégraissant. Le produit à utiliser dépendra du type de plafond, de son état et du genre de revêtement en présence.

Selon la qualité du plafond

Les produits les plus courants pour nettoyer le plafond sont : la solarine ou la lessive St Marc. Un mauvais état du plafond nécessite une intervention particulière. Il faut d’abord reboucher les trous et les fissures en utilisant des enduits de lissage. Là aussi, cela dépend de votre support de plafond. Un plafond neuf, en bon état ou abîmé ne demandera pas les mêmes efforts de préparation ni les mêmes produits d’entretien.

Si dans le premier cas, un simple nettoyage est suffisant, un plafond en bon état demande tout de même un dépoussiérage conséquent. S’il est un peu farineux, l’application d’un durcisseur sera nécessaire. Pour un plafond abîmé, il faut prévoir une rénovation plus importante.

Après avoir retiré les peintures écaillées, pensez à combler les fissures et trous avant de passer au ponçage. Un dépoussiérage et un lessivage interviendront avant la pose de la sous-couche devant recevoir la nouvelle peinture.

comment peindre plafond sans trace

Déterminer le type de peinture

Il existe trois critères importants pour choisir une peinture de plafond. Les peintures à huile étant retirées du marché, il faudra se contenter des peintures à eau. Le premier critère concerne la nature de la peinture : le choix se situe entre le type acrylique ou glycéro. Chacun d’eux offre des propriétés particulières. La peinture acrylique est la plus prisée pour les plafonds. Elle est fabriquée à partir d’eau et nécessite deux couches d’application.

Inodore et offrant un séchage rapide (4 h), cette peinture est disponible en une multitude de coloris. Pour ces différentes raisons, elle est très populaire. La peinture glycéro est conçue à partir de solvants. Elle est moins appréciée compte tenu de la forte odeur qu’elle dégage à l’application et au séchage. Une seule couche est néanmoins suffisante pour obtenir un résultat optimal. Elle résiste bien aux éclaboussures.

Cette propriété en fait une peinture de plafond appréciée en salle de bains. Elle est également proposée en plusieurs couleurs. Le second critère de choix est relatif au type de finition. Les peintures acryliques et glycéros sont disponibles en finitions mate, satinée et brillante. Cette dernière n’est pas très recommandée en pose plafond. Chacune des finitions offre un rendu différent selon l’état du plafond à recouvrir.

Une peinture mate permet de cacher les défauts à la surface du plafond. Elle limite la survenance de traces pendant la pose et reste la plus appréciée du moment. Les finitions satinées et brillantes captent plus de lumière. Elles font donc ressortir les irrégularités des plafonds et les traces d’application.

Préparer la pièce de travail

Cela semble contraignant, mais libérer et protéger l’espace dans une pièce à repeindre, surtout au plafond, évite de tout salir. En plus de faire gagner du temps au moment de la pose, le peintre y gagne en facilité et aisance de travail. Pensez à sortir le maximum de meubles de la pièce. Couvrez les mobiliers trop lourds à déplacer avec une bâche plastique scotchée de préférence (en utilisant l’adhésif ou du ruban papier crêpé).

Protégez aussi le sol et les différents équipements présents (radiateurs, cheminées ou moulures). Le papier journal en plusieurs couches peut remplacer une bâche plastique. Une attention plus soutenue est nécessaire dans ce cas. Il est aussi important de protéger les murs de chaque côté pour ne pas se retrouver avec une bordure disgracieuse et vilaine.

Ce n’est pas nécessaire de couvrir tout le mur, mais délimitez toute la bordure supérieure au niveau du plafond. Utilisez du ruban de masquage (papier crêpe large) pour fixer les protections de bâche ou papier journal.

Veillez particulièrement aux angles du plafond, les différents accessoires (interrupteurs, prises) et autres bordures qu’il ne faudrait pas couvrir de peinture. Lorsque cette étape est terminée, c’est le moment de passer une primaire sur le plafond, selon son état de conservation.

Comment peindre son plafond sans trace ?

Il est important de connaître quelques principes de base pour bien effectuer cette tâche. Généralement, les traces observées au plafond (après pose et non après usure) proviennent d’une différence d’absorption du support. Cela est dû au fait que la peinture ne sèche pas vraiment de manière uniforme. La peinture à l’eau possède justement la propriété de sécher très rapidement.

Il faut donc se presser, ne pas faire de pause en plein travail et garder les fenêtres fermées. Cela réduit l’effet des courants d’air qui accélèrent le séchage. Les fenêtres peuvent être ouvertes dès que la pose de peinture sera terminée.

Préparer le matériel de travail

Le peintre amateur devra s’assurer de la disponibilité de tout le matériel nécessaire avant effectuer le travail. Une petite liste pourrait être nécessaire pour ne rien oublier et vérifiez bien leur état de fonctionnement. Le peintre débutant aura besoin d’une éponge, de pinceaux et brosses, de rouleaux, d’un bac doté d’une grille d’essorage.

Un escabeau à marches (muni d’un porte-outil si possible) sera certainement utile selon la hauteur. Veillez toutefois aux risques de chutes. Un masque et des gants (accessoires et vêtements de protection) sont également conseillés.

Les couleurs pour le plafond

Il n’y a pas vraiment de règle pour choisir la couleur de son plafond. Même si le blanc est souvent privilégié, il est possible de peindre son plafond en couleur si la déco le permet. Quatre principales tendances rivalisent en termes de couleurs pour un plafond.

Tons clairs : Ils sont une alternative à la couleur blanche. Un beige, gris clair, ou bleu glacier sont adaptés à toutes les pièces d’un logement. Les couleurs pastel sont parfaites pour égayer les chambres d’enfant.

Tons sombres : Gris sombre, noir ou bleu nuit, les tons sombres offrent une atmosphère unique et intime. S’il peut paraître gênant pour les petits salons, un ton sombre est idéal en salle de bain, dans une chambre ou un bureau.

Tons froids : Ils sont utilisables dans toutes les pièces de la maison. Un vert menthe peut très bien aller dans un couloir, une cuisine ou une chambre. Ces couleurs n’absorbent pas de lumière et pourront certainement remplacer le blanc.

Tons chauds : Ces couleurs puissantes sont réservées aux chambres ou à une toilette. Elles sont parfaites pour créer de la fantaisie. Le rouge est idéal pour une ambiance théâtrale.

comment peindre plafond facilement rapidement

Recommandations pour peindre facilement un plafond

Avant de commencer, il est recommandé de préparer le support (plafond). Il doit essentiellement être dégraissé, nettoyé, lisse et bien sec pour recevoir une sous-couche (ou primaire d’accroche). Cette étape souvent inévitable est imposée par la majorité des fabricants. Son rôle est de préparer le support afin de lui donner une meilleure adhérence.

Au cas où le plafond est dit fermé (ne présente pas de porosité), il est possible d’ignorer cette étape. Sinon, pensez donc à le faire. Le primaire d’accrochage est un liquide prêt à l’emploi disponible sur le marché. Il est souvent appliqué sur l’ensemble du support avec un simple rouleau. De la même manière qu’une peinture, réalisez des passes croisées pour garantir une meilleure application (homogénéité).

Respectez toujours le temps de séchage indiqué par le fabricant. L’application de peinture peut alors commencer en suivant les bonnes techniques. Il est possible de peindre d’abord les coins avant de s’occuper du centre ou de procéder par bandes courtes.

Se servir d’une perche : elle permettra de travailler plus vite et d’avoir plus de recul pour surveiller la couverture de la peinture sur le plafond. L’usage d’un escabeau ne sera pas nécessaire si le plafond n’est pas trop haut.

Toujours commencer dans un coin : avancez dans le sens de la largeur de la pièce sur une surface couvrant deux largeurs de rouleau. Dès que cette bande est finie, recommencez l’opération, en retournant à l’endroit de départ. Reprenez le même processus jusqu’à repeindre tout le plafond.

Charger et étaler la peinture : ici, un rouleau est mieux indiqué pour repeindre un plafond. Plus précisément un rouleau perlon ou microfibre anti goutte fera l’affaire. Les professionnels se servent souvent de rouleaux en peau de mouton.

Appliquer la peinture sans trop la travailler : ce n’est pas nécessaire de trop pousser sur le rouleau ni repasser de multiples fois au même endroit. Cela peut altérer le travail. Lorsque la peinture se met à sécher, la couche n’est plus vraiment uniforme et des traces vont donc apparaitre.

Après réalisation de deux couches (passages), repassez le rouleau presque essoré, légèrement dans le sens de la longueur (entrée de lumière). Cette technique permet d’uniformiser la limite entre les bandes. Évitez de revenir là où le rouleau est déjà passé. Voilà donc la principale cause des traces.

Évitez aussi de faire de retouches à la peinture du plafond avant qu’elle soit complètement sèche. En séchant, la peinture va s’uniformiser naturellement. Laissez maintenant sécher la peinture en suivant strictement les indications du fabricant (entre 4 et 6 heures).

Lea
Diplômée d'un master d'architecture et de l'amélioration de l'habitat, j'accompagne les services d'aménagement urbain pour imaginer l'habitat du futur et réduire les consommations énergétiques.

Articles Similaires

Quelle porte-garage pliante choisir ?

Choisir le type d'ouverture de son garage est un élément clé...

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Découvrez Aussi...

Comment Faire Circuler L’Air Chaud dans votre Maison pour Plus de Confort ?

Oui… vous pourriez enfiler six couches de vêtements et...

Comment Réduire L’Humidité Dans La Maison

Oui, une humidité élevée réduit votre efficacité énergétique. Elle...

Comment Nettoyer Les Vitres De Sa Maison ? + TOP 10 Nettoyeurs

Les fenêtres sales sont déprimantes. C'est normal car les...

Restons en contact !

Suivez-nous sur Pinterest